Tout savoir sur les indemnités de missions particulières

Les indemnités de missions particulières (IMP) concernent des missions qui ne relèvent pas de la mission enseignement (du bloc 1, rémunérées par le salaire) ou des missions liées à l’enseignement (du bloc 2, rémunérées par le salaire et par l’indemnité de suivi et d’orientation des élèves — ou ISOE).

Les missions particulières, dites du bloc 3, peuvent être de niveau établissement ou académique. Au niveau de l’établissement, elles comprennent celles de coordonnateur de discipline, coordonnateur de cycle d’enseignement, coordonnateur de niveau d’enseignement, référent culture, référent pour les ressources et usages pédagogiques numériques, référent décrochage scolaire, coordonnateur des activités physiques et sportives, tutorat des élèves dans les classes des lycées d’enseignement général et technologique et des lycées professionnels, ainsi que toute mission déterminée par l’établissement.

Toutes les missions sont présentées en conseil d’administration après avis du conseil pédagogique. Tous les personnels enseignants et les CPE y ont droit.
Les taux d’indemnisation sont de 312,50 €, 625,00 €, 1 250,00 €, 2 500 € ou 3 750,00 €. Le taux moyen de 1 250,00 € correspond à la moyenne d’une heure supplémentaire année (HSA). Les cinq taux permettent de reconnaître des missions de lourdeur différente.

L’indemnité est versée en une seule fois, en fin d’année scolaire. Le taux est le même pour tous les corps.

Pour une même mission, il sera impossible de cumuler décharge et indemnité. En revanche, pour deux missions différentes, le cumul sera possible.

%d blogueurs aiment cette page :